vendredi 10 février 2012

Les banquiers se cachent pour pleurer

Louise Couvelaire, Le monde.fr, 10 février 2012


Autrefois considérés comme des personnes importantes, les banquiers sont aujourd'hui pointés du doigt et désignés comme seuls et uniques responsables de la crise actuelle! Il faut dire que personne ne s'intéresse vraiment à leur sort et face à cette indifférence ils craquent! Impopulaires depuis la crise, leur vie à tourné au cauchemar. En effet, les banques exercent le licenciement à outrance, surchargent les survivants de travail, mettent fin aux rémunérations variables et baissent les bonus. Face à cet épuisement professionnel, faire des recours en justice, quitter le métier et même à être interné! Dans cette descente infernale, ils sont usés, à bout de souffle, de forces et de nerfs!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire